Préjudice d’anxiété des salariés victimes de l’amiante : une extension du droit à obtenir réparation encadrée

Auteur : Sophie SELUSI-SUBIRATS

Ce document commente le texte : Cass. ass. plén., 5 avril 2019 : n° 18-17442

Sophie SELUSI-SUBIRATS

maître de conférences en droit privé, université de Montpellier, EDSM EA 2996

préjudice amiante preuve obligation de sécurité extension