Les professionnels de santé : entre institutions et usagers

Sociologie de la santé

Auteurs : Lorena ANTON, Denise AVARD, Philippe BAIL, Benoît BEURET, Marie BOENDER LECOEUR, Françoise BOUCHAYER, Chantal BOUFFARD, Patrice COHEN, Caroline DE PAUW, Maxime Koine DRABO, Ludovic GAUSSOT, Arlette GAUTIER, Yves GIGUERE, Anne-Chantal HARDY, Claudie HAXAIRE, Béatrice JACQUES, Sandrine KNOBÉ, Stéphanie LARCHANCHE, Hélène LECOMPTE, Émilie LEGRAND, Delphine MOREAU, Alexandra NACU, Nicolas PALIERNE, Anne-Laurence PENCHAUD, Karine SENECAL, Emmanuelle TREBAOL, Giovanna VICARELLI, Michela VILLANI

"Ce numéro coordonné par Béatrice Jacques et Emilie Legrand (membres du bureau du RT19), porte donc sur les pratiques professionnelles que nous envisageons sous deux angles. En premier lieu, nous souhaitons questionner l’influence des politiques publiques, qui semblent jouer un rôle de régulation croissant dans le champ de la santé. L’objectif est notamment d’étudier les effets des normes en vigueur dans le champ de l’offre de soins sur l’exercice des experts. Par ailleurs, il semble pertinent de s’interroger aujourd’hui sur la façon dont les pratiques professionnelles sont limitées, recadrées ou légitimées par les situations d’interface et d’interactions avec les usagers. [...]

Ce numéro apporte sa contribution aux analyses relatives aux professionnels de santé publiées ces dernières années dans diverses revues ou ouvrages. On peut notamment citer un numéro de la Revue française des affaires sociales consacré aux dynamiques professionnelles dans le champ de la santé (2005,1), plusieurs numéros de la revue Sociologie Santé consacrés au système de santé en mutation (2006, 25), au système de santé et discours profane (2007, 26), ou au système de santé et professionnels de santé (2007, 27) ; ou encore des ouvrages collectifs comme « Professions et institutions de
santé face à l’organisation du travail » (2000), ou plus récemment « Risques et pratiques médicales » (2010) et « Singuliers généralistes. Sociologie de la médecine générale » (2010).

Cette question des professionnels de santé sous influence a donc toute son acuité puisque si l’on en croit Abbott, il est nécessaire pour les professionnels de prendre en compte différentes arènes comme le public (clients, médias) et l’Etat (législation, pouvoirs publics) pour maintenir leur autorité et leur légitimité (2003).
L’examen des effets conjugués des régulations institutionnelles d’une part, des nouvelles modalités de présence des usagers de la santé de l’autre, peut-il nous autoriser à parler de « professionnels sous influence » ? C’est notamment à partir d’un questionnement transversal de cet ordre que les textes qui composent ce numéro peuvent être lus."


Béatrice JACQUES et Emilie LEGRAND
Présentation
Les professionnels de santé, entre institutions et usagers.

 

Editorial
Béatrice JACQUES et Emilie LEGRAND

Le « Droit de cité des plaintes», une construction théorique pour penser la complexité de l’activité soignante
Marie BOENDER LECOEUR

Conjurer la qualification de violence dans l’usage professionnel de la contrainte : le recours à la chambre d’isolement dans un service de psychiatrie
Delphine MOREAU

Les professionnels de sante au Yucatan (Mexique) : Des acteurs de la lutte contre les violences faites aux femmes ou des auteurs de violences ?
Arlette GAUTIER

« Quand c’est culturel, je laisse tomber » Soigner les Roms migrants en banlieue parisienne
Alexandra NACU

Le soignant, le patient et le tiers gestionnaire : les nouvelles donnes d’un rapport tripartite
Françoise BOUCHAYER

Alcoolismes masculins, alcoolismes féminins : Approche savante, expériences profanes et relation thérapeutique.
Ludovic GAUSSOT et Nicolas PALIERNE

Conceptions profanes de l’usage des antibiotiques et réception de la campagne de santé publique « les antibiotiques, c’est pas automatique »
Emmanuelle TREBAOL, Claudie HAXAIRE et Philippe BAIL

Le parcours de réparation de l’excision : revendication, reconnaissance et différentes formes de prise en charge
Michela VILLANI et Benoît BEURET

Le mal guéri. La relation thérapeutique à l’épreuve du cancer pédiatrique
Anne-Chantal HARDY et Hélène LECOMPTE

L’expérience du cancer et la complémentarité des soins
Patrice COHEN et Emilie LEGRAND

« (A partir du moment où) il y a quelque chose d’anormal […] on n’est plus maître de soi, c’est à eux de décider » : l’expérience des femmes dans le cas du dépistage du cancer du sein
Béatrice JACQUES et Anne-Laurence PENCHAUD


VARIA
Prise en charge de la précarité en médecine générale : de l’impossibilité de trouver une définition partagée des « personnes précaires » au sein d’une même profession
Caroline DE PAUW

Parcours et interactions associatives en contexte de lutte contre le cancer du sein. Des freins à la politisation des discours
Sandrine KNOBE

Prise en charge de la tuberculose : logiques médicales et contraintes des malades fréquentant les centres de santé des districts sanitaires de Zorgho, Ziniaré et Boussé au Burkina Faso
Maxime Koine DRABO et col

Le dépistage néonatal de l’anémie falciforme : enjeux de santé publique, d’éthique et particularités ethniques au Québec
Karine SENECAL, Yves GIGUERE, Chantal BOUFFARD et Denise AVARD


ANALYSE DE LIVRE
Giovanna VICARELLI
Les héritiers d’ Esculape. Médecins et politiques de santé dans l’Italie unie par l’auteur


THESES RECENTES
Anxiétés culturelles et régulation institutionnelle : Santé mentale « spécialisée » et « souffrance immigrée » en France
Stéphanie LARCHANCHE

La mémoire de l’avortement en Roumanie communiste. Une ethnographie des formes de la mémoire du pronatalisme roumain
Lorena ANTON


ANNONCES
Colloque conjoint : Les nouvelles frontières matérielles et symboliques des systèmes de santé.
Proposition d’articles – Vivre avec le Sida après l’apartheid
Revue des Sciences sociales, La construction de l’oubli
Revue française des Affaires sociales – Famille et santé – Faire société. Les associations de solidarité par temps de crise

Béatrice JACQUES

Béatrice JACQUES est maître de conférences à l'université Bordeaux 2, LAPSAC, du département de sociologie.

Sandrine KNOBÉ

Sandrine KNOBÉ est post-doctorante, Centre de sociologie européenne, EHESS - CNRS (UMR 8035) et Institut national du cancer.

Anne-Laurence PENCHAUD

Anne-Laurence PENCHAUD est chargée de recherche au LAPSAC, de l'université Victor Segalen, Bordeaux 2.

Giovanna VICARELLI

Giovanna Vicarelli est professeur de sociologie à l'université polytechnique des Marches (Italie).

Les professionnels de santé : entre institutions et usagers

29,60 €

Fiche technique

Parution numérique : janvier 2013
Version imprimée publiée
en mars 2011

Revue sociologie santé

Support : Numérique

ISSN : 2427-7258

Format : 160x240 mm

356 pages