Se faire soigner sans passer par le médecin traitant

Auteur : Stéphane BEAUME

Ce document commente le texte : Arrêté du 6 mars 2020 relatif à l'autorisation du protocol de coopération "Prise en charge du traumatisme en torsion de la cheville par le masseur-kinésithérapeute dans le cadre d'une structure pluriprofessionnelle"

I. Une extension du champ d'action des kinésithérapeutes

II. Un champ d'action bien délimité de la kinésithérapie

Stéphane BEAUME

ostéopathe, expert près la cour d’appel de Nîmes, chargé d’enseignement à l’université de Clermont-Ferrand

ostéopathie maisons de santé HAS parcours de soins kinésithérapie