L'Agence nationale de santé publique – Santé publique France : un an après

Auteur : Pauline RECOURT

En matière sanitaire, la France s’est traditionnellement inscrite dans une approche curative plutôt que préventive. Les catastrophes sanitaires qui se sont succédé à partir des années 1980 ont permis de souligner les manques du système de santé français. Au fil des années, un besoin de rationalisation des multiples agences sanitaires nouvellement créées pour répondre à l’impératif sécuritaire s’est fait sentir afin de pouvoir assurer une véritable coordination entre ces structures. C’est ainsi que naquit, après mûre réflexion, l’Agence française de santé publique, Santé publique France, dernière née des agences de santé publique, reprenant à son compte l’ensemble des missions de l’Institut national de veille sanitaire (InVS), l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) ainsi que l’Établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires (Eprus). Alors que d’autres ont pu penser que cette nouvelle agence ne se résumerait qu’à la construction d’un continuum entre les missions de veille, de prévention et de réponse aux situations sanitaires exceptionnelles des agences fusionnées, l’action de Santé publique France s’étend pourtant bien au-delà d’une simple superposition des entités qui la composent. La confrontation de cette fusion française récente avec les grands modèles internationaux – États-Unis et Québec – et européens – Pays-Bas et Finlande – montrera que l’inspiration fut puisée bien au-delà des frontières françaises afin de tenter de créer l’entité la plus efficiente possible. Fort de ces comparaisons, reste-t-il encore à se demander si la création d’une agence de santé publique à l’échelon de l’Union européenne serait possible afin de trouver une solution au morcellement des acteurs européens en matière de santé, comme cela fut le cas pour la France.

Remerciements
Liste des principales abréviations
Sommaire
Introduction


TITRE I – LA RATIONALISATION DES AGENCES DE SANTÉ PUBLIQUE EN FRANCE 
Chapitre I – La création d’une structure unique et experte en santé publique   
Chapitre II – Les aspirations issues de la restructuration   

TITRE II – ANALYSE COMPARATIVE DES INSTITUTS NATIONAUX DE SANTÉ PUBLIQUE  
Chapitre I – Santé publique france à l’épreuve des modèles européens et internationaux   
Chapitre II – Un modèle transposable au niveau européen ?    

Bibliographie   
Index   
Table des matières   

 

Pauline RECOURT

Actuellement étudiante en master 2 « Droit public général et contentieux publics » (2017-2018) et d’ores et déjà titulaire du master 2 « Droit et politiques de santé » (2016-2017) dirigée par le professeur Johanne Saison, Pauline Recourt a effectué l’ensemble de son parcours universitaire à l’université de Lille 2. C’est son attrait tout particulier pour le milieu de la santé qui l’a poussée à se spécialiser dans cette branche du droit avant d’entreprendre de passer le concours de conseiller de tribunal administratif et de cour administrative d’appel.

prévention santé publique risque sanitaire agence sanitaire veille

L'Agence nationale de santé publique – Santé publique France : un an après

10 €

Fiche technique

Parution numérique : juin 2018

Collection : Mémoires numériques de la BNDS

Support : Numérique

ISBN : 978-2-84874-780-4

ISSN : en cours

Format : 210x297 mm

78 pages