AP

Atelier protégé

Les ateliers protégés ont été créés par la loi du 23 novembre 1957 relative au classement des travailleurs handicapés. Ils ont été conçus comme des unités de production relevant d'une logique économique. Ils assument en outre une mission sociale spécifique liée à l'emploi de 80 % de travailleurs handicapés.

Ceux-ci doivent trouver dans l'atelier protégé un lieu d'insertion professionnelle et, chaque fois que cela est possible, un lieu de préparation à l'intégration dans le milieu ordinaire du travail. Les personnes handicapées employées en atelier protégé bénéficient d'une garantie de ressources. Elles perçoivent, outre le salaire qui leur est versé par l'établissement, un complément de rémunération financé par l'État et pouvant aller jusqu'à 55 % du SMIC.