CHRS

Centre d'hébergement et de réinsertion sociale

Les CHRS ont été créés par le décret n° 54-883, du 2 septembre 1954. Ils ont pour mission d'accueillir pour une durée limitée (six mois renouvelables une fois) les bénéficiaires de l'Aide sociale, et de leur proposer une action sociale éducative générale ou spécialisée. L'article 157 de la loi du 29 juillet 1998 relative à la lutte contre les exclusions, a étendu la vocation des CHRS à l'ensemble des activités susceptibles de favoriser la réinsertion sociale des bénéficiaires : accueil, accompagnement social et orientation, adaptation à la vie active, etc. L'objectif social de l'aide apportée est de recouvrer « l'autonomie personnelle et sociale ». Ainsi, les centres sont désormais appelés centres d'hébergement et de réinsertion sociale, alors qu'ils étaient jusqu'alors dénommés centres d'hébergement et de réadaptation sociale. En 1998, il y avait 33 000 places en CHRS qui, pour la plupart, sont de droit privé gérés par une association relevant de la loi de 1901. Le financement est assuré par l'État qui a inscrit une dotation de 2,49 milliards de francs en 1999. La majorité des adultes en CHRS sont chômeurs ou inactifs. La plupart des adultes hébergés ont pour ressource principale une allocation. Plus d'une personne sur quatre est un enfant ou adolescent.
Le décret n° 2001-576, du 3 juillet 2001 (JO du 4 juillet), prévoit les conditions de fonctionnement et de financement des CHRS.