MIR

Médecin inspecteur régional de la santé

Sous l'autorité du DRASS, le MIR dispose, comme son homologue le MID, de pouvoirs propres conférés par les textes législatifs en matière, notamment, de secret médical. Par ailleurs :
- Il est consulté sur les délibérations des conseils d'administration des hôpitaux :
- - Modifiant, créant ou supprimant des services ou départements médicaux ;
- - Créant, transformant ou supprimant les emplois de médecins et de personnel paramédical ;
- - Portant sur les programmes d'établissement et les plans directeurs des hôpitaux ;
- - Relatives à la nomination des attachés en premier, des attachés consultants et des praticiens hospitaliers ;
- - Sur les effectifs hospitalo-universitaires ;
- - Sur le classement des établissements hospitaliers publics, des établissements privés à but non lucratif participant au service public hospitalier et des établissements privés à but lucratif ayant signé un contrat de concession de service public hospitalier ;
- - Sur les implantations d'équipements lourds publics et privés ;
- Il participe aux réunions des comités de coordination hospitalo-universitaires (décret du 17 août 1971) et aux différentes phases d'élaboration de la carte sanitaire ;
- Il siège à la commission régionale de l'organisation sanitaire et sociale (CROSS) dont il peut être désigné comme rapporteur et, à titre consultatif, dans les commissions médicales d'établissement des CHR ;
- Il donne son avis :
- - Sur la création et le fonctionnement des centres de planification et d'éducation familiale ;
- - Sur l'agrément des écoles de formation des personnels paramédicaux.