SAU

Service d'accueil et de traitement des urgences

Le SAU est instauré par le décret n° 95-647, du 9 mai 1995, modifié par le décret n° 97-615, du 30 mai 1997. Le SAU doit accueillir, sans sélection, vingt-quatre heures sur vingt-quatre tous les jours de l'année, toute personne se présentant en situation d'urgence, y compris psychiatrique, et la prendre en charge, notamment en cas de détresse et d'urgence vitales.

Un établissement de santé ne peut recevoir l'autorisation de faire fonctionner un SAU que s'il dispense, en hospitalisation complète, des soins de courte durée ou concernant des affections graves pendants leur phase aiguë en MCO, odontologie ou psychiatrie, et comporte au moins des services ou des unités de réanimation, médecine générale, chirurgie orthopédique et viscérale, chirurgie gynécologique. L'établissement doit présenter, en même temps que sa demande d'autorisation délivrée par le DARH, une demande d'autorisation d'un SMUR*. Toutefois, cette dernière demande n'est pas exigée s'il existe des services suffisants dans les établissements de santé proches.

Les SAU ont été supprimés par les nouveaux décrets du 22 mai 2006 réglementant les urgences hospitalières.