Bulletin juridique du praticien hospitalier numéro 180

Le Bulletin juridique du praticien hospitalier

numéro 180, septembre 2015

La terrible menace

Après le Conseil d’Etat, c’est la Cour européenne des droits de l’Homme qui a donné son accord pour arrêter les soins d’un malheureux jeune homme plongé depuis plusieurs années dans une profonde léthargie. Les juristes ont assimilé l’alimentation en solide et en liquide à des soins et ont en conséquence interdit l’acharnement thérapeutique en cessant toute alimentation. Le contexte est tragique puisque la famille est profondément divisée. Les professionnels de l’activisme alimentent les médias. En dernier lieu, les juges reportent vers les médecins cette fin de vie. Est-ce leur rôle ? Qu’adviendra-t-il des 1.500 malades en pauci-relationnel ?
Ce cas exceptionnel nous interroge au plus profond de notre conscience. La loi ne peut répondre aux cas d’exception.
Certains pensent en sortir en suggérant le recours anticipé aux dernières volontés. Est-il probant de traduire les désirs d’un vivant en capacité de s’exprimer avec le même en état comateux ? Ne vient-on pas en aide au suicidant ?

Tous en appellent aux médecins pour l’application des dernières volontés ? Est-ce le rôle d’un médecin d’appliquer le cocktail lithique ? Dans le cas du suicide assisté, c’est la personne concernée qui l’ingurgite de son plein gré.
Pire, cela se complique avec la division des familles : doit-on accorder plus d’importance à la compagne ou au compagnon plutôt qu’au père ou à la mère de la personne en détresse ?

Les progrès de la médecine nous amènent à ce terrifiant dilemme : faire vivre ou faire mourir !

Quoiqu’il en soit, nous sommes face à une terrible menace, tant pour le malade que pour le médecin ; ce dernier doit-il être l’acteur d’une décision qui appartient à l’intime d’une famille ?

 

ÉDITORIAL
La terrible menace
LOIS, DÉCRETS, ARRÊTÉS
INFORMATIONS GÉNÉRALES
Le financement de la CMU-C et de l’ATS critiqué par la Cour des Comptes
L’Agence Nationale de Santé Publique : remise du rapport de préfiguration
Interdiction des cabines de bronzage
La HAS propose une «liste type» pour faciliter les sorties d’hospitalisation
GHT : 20 conditions pour leur réussite
DOCUMENT
Contrôle de l’origine des médicaments importés en France
LE POINT SUR
La journée de solidarité en faveur des personnes âgées
POINT DE VUE
A-t-on le droit d’être sceptique ?
ÉTHIQUE, DÉONTOLOGIE
La décision du Conseil d›Etat relative à l’arrêt des traitements dans l’affaire LAMBERT est confortée par la CEDH
Dons d’organes : donneurs vivants
ORGANISATION MEDICALE
La formation pratique du DES de la médecine du Travail
Le développement des stages en ambulatoire dans le cadre des semestres libres de certains DES de médecine
La note de cadrage de la HAS pour améliorer la coordination entre le médecin généraliste et les différents acteurs de soins dans la prise en charge des troubles mentaux
JURISPRUDENCE
La présence d’un médecin accoucheur n’est requise qu’en cas de dystocie avérée et non supposée
Le caractère indissociable des fonctions universitaires et hospitalières des ph-pu entraîne la rémunération des deux fonctions durant le placement en congé de longue maladie
QUESTION-RÉPONSE
Quels sont les effets de l’extension de l’indemnité d’engagement de service public exclusif aux assistants ?
ÉTUDE
Le contenu de la politique de santé selon le projet de loi Santé 2015

Citer cette revue : BJPH, n° 180, 2015.
Bulletin juridique du praticien hospitalier numéro 180

Fiche technique

Parution numérique : septembre 2015

Le bulletin juridique du praticien hospitalier

Support : Numérique

ISSN : 2427-7207

Format : 210x297 mm

24 pages