Internement et préservation des droits du patient psychiatrique au Sénégal

Auteur : Marie-Hélène ANNE DABA NDIAYE

La préservation des droits du patient interné se trouve insuffisante au regard de la procédure d’admission, de traitement et de sortie des patients psychiatriques. La politique de santé publique des maladies mentales est inadaptée face aux exigences des droits de l’Homme en raison des limites de la législation qui l’encadre et à cause du déficit superficiel structurel de l’offre de soins psychiatriques.

I. Une préservation insuffisante des droits du patient interné

A. L’approche sécuritaire de l’admission à l’internement

B. La garantie minimale des droits du patient interné

II. Une préservation obsolète des droits du patient interné

A. Les limites de la législation sur l’internement psychiatrique

B. Le déficit structurel d’offre de soins psychiatriques


















Thème : Philosophie/Sociologie/Histoire, Culture générale/prépa concours

L'adaptation du droit de la santé à l'Afrique (n°30)

Fiche technique

Les cahiers de droit de la santé

ISSN : 2427-4836

20 pages

Page 111 à 129