L’adaptation de la médecine traditionnelle aux différents droits nationaux. Essai de synthèse

Auteur : Antoine LECA

La médecine traditionnelle n’est pas simple à officialiser, car son efficacité et son innocuité ne sont pas parfaitement établies. Il y a des pays à médecine unique et des pays qui admettent le pluralisme en santé. En France, la place de la médecine traditionnelle dans le droit est quasi nulle. Cette typologie des régimes entraine les classifications du statut des tradipraticiens et celui des tradicaments.

I. Typologie des régimes : les systèmes exclusiviste et intégratif,  semi-intégratif et inclusif simple

A. La distinction des systèmes exclusivistes et des systèmes intégratifs

B. Les systèmes mixtes: systèmes semi-intégratifs et systèmes inclusifs simples

II. La typologie des acteurs et des instruments

A. Le statut des tradipraticiens

B. Le statut des tradicaments
 
















Antoine LECA

Antoine Leca est agrégé des facultés de droit, professeur à l’université Paul Cézanne d’Aix-Marseille et directeur du CDSA (EA n° 3242).

Thème : Philosophie/Sociologie/Histoire, Culture générale/prépa concours

L'adaptation du droit de la santé à l'Afrique (n°30)

15 €

Fiche technique

Les cahiers de droit de la santé

Support : Numérique

ISSN : 2427-4836

32 pages

Page 163 à 193