La biologie médicale : un monopole aux contours incertains

Auteur : Olivier DEBARGE

Si la médecine est composée de différentes spécialités, la biologie médicale recèle de nombreuses particularités qui rendent son étude pertinente au sein de cet ouvrage. C’est une « branche spécialisée de la biologie qui consiste à effectuer des analyses sur divers liquides et milieux biologiques d’origine humaine (sang, urine, salive, selles, ponction, biopsie…) et à en interpréter les résultats ». Les biologistes médicaux bénéficient bien d’un monopole, induisant que seule une série d’actes prédéterminés peut être réalisée par des professionnels diplômés et, de ce fait, habilités à intervenir2. Deux types de cursus, la médecine et la pharmacie, permettent d’obtenir le diplôme d’études spécialisées (DES) et d’exercer cette activité.

Le monopole médical en question (n° 28)

15 €

Fiche technique

Les cahiers de droit de la santé

Support : Numérique

ISSN : 2427-4836

14 pages

Page 69 à 82