Monopole médical au Vietnam : entre principe et réalité

Auteur : Van Quan NGUYEN

Le monopole médical au Vietnam s’avère impuissant face à la réalité du pays qui se trouve en pleine transition. En effet, Le système de santé vietnamien intègre la médecine traditionnelle et la médecine occidentale. Les citoyens peuvent choisir entre les deux. L’Etat vietnamien a développé la médecine traditionnelle comme une composante importante du système de santé national. Cependant, il réside des préoccupations quant au recours à la médecine traditionnelle par les citoyens. En raison de l’insuffisance de l’offre dans le secteur hospitalier et de l’enclavement de certains territoires à l’accès aux soins, les citoyens se tournent par dépit vers la médecine traditionnelle. Cette situation est une véritable préoccupation pour les autorités vietnamiennes.

I. Régime de monopole médical actuel : un système basé sur le diplôme

II. Le cas spécifique de la médecine traditionnelle

III. Mécanismes juridiques assurant le monopole médical et enjeux des conditions socio-économiques et culturelles

A. Les procédures administratives

B. Monopole médical face au contexte actuel
 

Van Quan NGUYEN

Docteur en droit, maître de conférences à la faculté de droit, université nationale du Vietnam (Hanoi)

Thème : Organisation des professions/Déontologie, Droit international,européen et comparé de la santé, Culture générale/prépa concours

Le monopole médical en question (n° 28)

15 €

Fiche technique

Les cahiers de droit de la santé

Support : Numérique

ISSN : 2427-4836

11 pages

Page 221 à 231