Docteur Sun Yat-Sen : la prescription du sérum nationaliste pour sauver « l’homme malade de l’Asie »

Auteur : Fabien GALLINELLA

La formation médicale qu’a reçu Sun Yat-Sen a permis le développement de sa pensée politique. La médecine a forgé le révolutionnaire qu’il est devenu en interprétant la vision darwinisme et en rassemblant la nation contre l’occidentalisation.

I. Ad augusta per angusta : la médecine comme véhicule d’une ascension sociale
   A. Les réseaux anglo-protestants, porte d’entrée pour le monde médical occidental
   B. Les études de médecine, « rampe de lancement » du révolutionnaire professionnel

II. La réception du darwinisme au fondement d’un nationalisme chinois moderne
   A. La réinterprétation du darwinisme social en solidarisme national
   B. Densification et rationalisation du discours nationaliste via la thématique raciale

III. La médecine nutritionnelle au service d’une conciliation de la tradition avec la modernité
   A. La compatibilité de la science occidentale avec la tradition culinaire chinoise, preuve d’une capacité de la Chine à relever le défi de la modernité
   B. L’ancrage dans la tradition confucéenne, entorse à la modernité occidentale pour la création d’un modernisme chinois original

Fabien GALLINELLA

Fabien Gallinella est doctorant contractuel à l'université d'Aix-Marseille, CERHIIP (EA 2186).

Thème : Philosophie/Sociologie/Histoire, Culture générale/prépa concours

Médecins et politique (XVIe-XXe siècles) (n° 29)

15 €

Fiche technique

Les cahiers de droit de la santé

Support : Numérique

ISSN : 2427-4836

24 pages

Page 117 à 140