Les Pensées libres du docteur Bernard Mandeville : la tolérance comme remède aux dissensions civiles

Auteur : Clara CWIKWOSKI

Les Pensées libres de Mandeville, rapportent l’évolution du clergé et de ses dérives comme incidences sur la société. Il présente la tolérance comme une solution et cherche à concilier l’Eglise nationale avec les dissidents. Il existe notamment un lien entre la profession de Mandeville et son regard sur la société et plus précisément les analogies médicales sur les thèmes présents dans les Pensées libres. Néanmoins, Mandeville, en sa qualité de psychologue, se fait l’anatomiste de la société à travers le phénomène religieux.

I. Définir la religion, ausculter la conscience
   A. Distinguer la foi et les actes extérieurs de dévotion
   B. La conscience : entre doctrine religieuse et éducation

II. La tolérance comme antidote aux maux de la société
   A. Une redéfinition nécessaire des sphères temporelles et spirituelles pour cesser les persécutions
   B. La maladie du corps politique : le schisme

III. La vision organiciste d’une société hypocondriaque
   A. L’assimilation des théologiens au médecin en faveur de l’utilité sociale
   B. La santé de l’État et la cure pour le bonheur national

Clara CWIKWOSKI

Clara Cwikwoski est doctorante contractuelle à l'université d'Aix-Marseille, CERHIIP (EA 2186).

Thème : Philosophie/Sociologie/Histoire, Culture générale/prépa concours

Médecins et politique (XVIe-XXe siècles) (n° 29)

15 €

Fiche technique

Les cahiers de droit de la santé

Support : Numérique

ISSN : 2427-4836

23 pages

Page 239 à 261