Un exemple de médecin républicain : Georges Clemenceau ou la médecine au service du politique

Auteur : Lisa CURÉ

C’est par l’intermédiaire de la médecine et de ses études que Georges Clemenceau entre en politique, sa formation de médecin infuse sa pensée politique. En effet, Georges Clémenceau mènera une politique anticlérical et revendiquera sans cesse la laïcisation de la société. Il conçoit le progrès que par la science et à combattre toutes les doctrines qui font obstacles au progrès. C’est un homme politique soucieux des questions de santé publique et de politique sociale.

I. La médecine fondatrice d’un système de pensée : l’exaltation du progrès scientifique
   A. Empirisme et scientisme, pivots de la connaissance
   B. Positivisme et matérialisme, censeurs d’un mysticisme dépassé

II. La médecine comme guide de l’action politique : l’avènement d’un humanisme anticlérical
   A. Le médecin anticlérical ou la revendication permanente de la laïcisation de la société
   B. Le médecin « social » ou une sensibilité hygiéniste au service d’une politique sociale avancée

Lisa CURÉ

Lisa Curé est doctorante à l'université d'Aix-Marseille, CERHIIP (EA 2186).

Thème : Philosophie/Sociologie/Histoire, Culture générale/prépa concours

Médecins et politique (XVIe-XXe siècles) (n° 29)

15 €

Fiche technique

Les cahiers de droit de la santé

Support : Numérique

ISSN : 2427-4836

24 pages

Page 303 à 326