La Gazette de l'Hôpital numéro 139

Médecine, économie et politique ! Un triptyque étonnant

Les médecins ont toujours des réticences à déférer aux règles de l’économie et si on y ajoute la politique…
Doit-on rejeter cette association ?
L’avènement de la prise en charge sociétale des soins, que ce soit sous forme étatique « Grande-Bretagne », para-étatique « France » ou assurantielle « États-Unis » amène inévitablement un droit de regard des organismes de remboursement.
L’avènement de la scientification de la pharmacopée, liée avec l’apparition des guides de diagnostic (guideline) et de thérapies, enchaîne les thérapeutes.
Dans l’un ou l’autre cas, la liberté du médecin s’étiole, peut-être pour sécuriser les thérapeutes ?
Est-ce inévitable ? Si le médecin s’apparente à un scientifique, fût-il de haut niveau, il n’échappera pas à l’algorithmisation de sa pratique. Le robot tendra à se substituer à lui.
La normalisation réduira les coûts.
Si le médecin veut être le chef orchestrateur d’une chaîne d’intervenants, son autorité sociale n’en sera que soulignée. Le robot sera l’un de ses auxiliaires. La cherté entraînera la rareté.
Quelle politique voulons-nous ? Quel est le coût que nous voulons y consacrer ?
Le lien entre médecine, économie et politique est éclatant.

INFORMATIONS
Revalorisation des indemnités de déplacements et autres : peut (sans doute) mieux faire
Conduite de véhicules appartenant à l’établissement et infractions
Du neuf pour les catégories C
Suspension de la réforme sur les transports sanitaires
Mise à jour des dispositifs de retraite en faveur des fonctionnaires handicapés
Réduction des cotisations salariales et exonérations de l’impôt : le décret vient de paraître

DOCUMENT
Les pistes pour transformer la fonction publique

POINT DE VUE
Liberté de parole et réseaux sociaux

LE POINT SUR
Droit à congés payés et indemnité financière : le dernier état de la CJUE

LOIS, DÉCRETS, ARRÊTÉS

QUESTIONS ÉCRITES
L’oeuvre de l’esprit : la réponse du ministère des Comptes et de la Fonction publique

JURISPRUDENCE
Un agent public ne peut cesser son travail pour effectuer une cure thermale en dehors des congés annuels qu’à la condition d’être mis en congé de maladie
L’indemnisation des congés annuels non pris : les modalités du calcul et du report
L’agent peut travailler pendant son arrêt de travail et cela ne justifie pas une révocation

CAS PRATIQUES

ÉTUDE
Les subtilités du supplément familial de traitement

Citer cette revue : GH, n° 139, 2019.
La Gazette de l'Hôpital numéro 139

Fiche technique

Parution numérique : avril 2019
Version imprimée publiée
en avril 2019

La Gazette de l'hôpital

Support : Numérique

ISSN : 2427-7436

Format : 210x297 mm

24 pages