Le secret médical et le patient (II)

Auteur : Axel SAINT MARTIN

Si le patient peut imposer un caractère absolu au secret médical dont il est bénéficiaire, l’exercice de cette prérogative peut ne pas être sans conséquences. Cette sanction est nécessaire et permet de faire prévaloir, en toute hypothèse, le secret médical lorsque son bénéficiaire est prêt à en assumer ces conséquences.

Axel SAINT MARTIN

Docteur en droit, avocat au barreau de Montpellier, ERCIM, Université Montpellier I

secret professionnel secret médical caractère absolu (oui) obligation de révélation (non) conséquence de la non divulgation assurance expertise judiciaire organismes sociaux médecine de contrôle