Suicide en « semi » liberté : le « vide juridique » est source d'angoisse

Auteur : François VIALLA

Ce document commente le texte : CEDH, 14 mai 2013, Gross c/ Suisse, n° 67810

François VIALLA

François Vialla est professeur à l'université de Montpellier, directeur du Centre européen d’Études et de Recherche Droit & Santé, UMR 5815, et membre de la Structure fédérative de recherche ASMES.

suicide assisté droits de l'homme vide juridique