Condamnation in solidum de deux praticiens dont les interventions successives ont concouru au dommage de la patiente

Auteur : Pierre-Laurent VIDAL

Ce document commente le texte : Cass. Civ. 1re, 2 octobre 2013 : n° 12-23362

Pierre-Laurent VIDAL

avocat à la Cour, chargé d’enseignement à l’université Montpellier 1

complications préjudice subi par le patient patiente atteinte d’un cancer du côlon responsabilité professionnelle du médecin chimiothérapie mise en place d’une chambre à cathéter implantable rupture du cathéter migration dans l’artère pulmonaire faute du médecin oncologue faute du médecin chirurgien défaut d’ablation entière du dispositif veineux préjudice extrapatrimonial