Sanction pour refus d’accès discriminatoire à une base de données d’informations médicales dans le cadre d’un abus de position dominante

Auteur : Mathilde CAYOT

Ce document commente le texte : ADLC, déc. n° 14-D-06 du 8 juillet 2014 relative à des pratiques mises en œuvre par la société Cegedim dans le secteur des bases de données d’informations médicales : disponible sur le site de l’ADLC

Mathilde CAYOT

Mathilde CAYOT est maître de conférences en droit privé, Corhis à l'université Paul Valéry Montpellier.

Discrimination abus de position dominante pratiques anticoncurrentielles sanctions facilité essentielle bases de données d'informations médicales