L’affaire Bonnemaison : un acquittement parce que… « ce n’est pas si grave » ? !

Auteur : Bérengère LEGROS

Ce document commente le texte : Cour d’assises, Pyrénées-Atlantiques (1re instance), Audience du 25 juin 2014

Bérengère LEGROS

Bérengère Legros est maître de conférences HDR à l'université de Lille, droit et santé (Centre droits et perspectives du droit, EA n°4487, L'EREDS). Elle enseigne à la faculté des sciences juridiques, politiques et sociales notamment dans les masters 2 « Droit et politiques de santé » et « Droit de la santé en milieu de travail ». Elle enseigne également dans le master 2 « Droit et management de la santé au travail » dont elle est la responsable. Depuis 2015, elle est la rédactrice en chef de la Revue générale de droit médical.

fin de vie dénonciation sédation injection empoisonnement acquittement létal effet secondaire mortifère double effet