Diagnostic téléphonique et prescription médicale fautive sans examen du patient : la responsabilité pleine et entière du médecin est engagée

Auteur : Pierre-Laurent VIDAL

Ce document commente le texte : CA Rennes, 27 mai 2015 : n° 14/01908

Pierre-Laurent VIDAL

Pierre-Laurent VIDAL est avocat à la cour et chargé d’enseignement à l’université de Montpellier.

perte de chance (non) responsabilité du médecin erreur thérapeutique dans le choix du traitement allergie médicamenteuse à un antibiotique délivrance d’une ordonnance par téléphone sans examen médical indemnisation du préjudice entier (oui)