Inversion non prouvée des lames de biopsie et présence possible de la totalité de la tumeur maligne sur la lame : la gastrectomie du patient n’engage pas la responsabilité des médecins

Auteur : Pierre-Laurent VIDAL

Ce document commente le texte : CA Chambéry, 29 septembre 2015 : n° 14/01253

Pierre-Laurent VIDAL

Pierre-Laurent VIDAL est avocat à la cour et chargé d’enseignement à l’université de Montpellier.

responsabilité des médecins (non) absence de preuve ablation des 4/5e de l’estomac pour soigner un cancer inexistant (non) preuve d’une inversion des lames de biopsie imputable aux médecins (non) possible prélèvement de la totalité de la tumeur lors de la biopsie