Décès d’une patiente suite à une anesthésie préopératoire. L’incertitude du lien de causalité et l’absence de faute légitimant une relaxe

Auteur : Romain PORCHER

Ce document commente le texte : Cass. crim., 24 novembre 2015 : n° 14-88125

Romain PORCHER

Romain PORCHER est doctorant contractuel au Centre européen d’Études et de recherche Droit & Santé de l'université de Montpellier, UMR 5815, SFR ASMES, CHRU de Montpellier.

homicide involontaire données acquises de la science aléa thérapeutique parturiente