Vente en ligne de médicaments : l’Autorité de la concurrence rejette sévèrement deux projets d’arrêtés

Auteur : Julien FAURE

Ce document commente le texte : ADLC, Avis n° 16-A-09 du 26 avril 2016 relatif à deux projets d’arrêtés concernant le commerce électronique de médicaments

Julien FAURE

avocat au barreau de Lille, docteur en droit privé, Centre du droit de l’entreprise, université de Montpellier

médicaments libre concurrence pharmaciens directive européenne vente en ligne pharmacies d’officine ministre de l’Économie