D’une anesthésie à l’autre : l’obligation d’information doit être satisfaite

Auteur : Stéphane PRIEUR

Ce document commente le texte : CE, 1er juillet 2019 : n° 411263

Stéphane PRIEUR

maître de conférences, HDR à l’université de Bourgogne-Franche Comté (CREDIMI)

obligation d'information risques méthodes d'accouchement méthodes d'anesthésie