Le bon, la brute et le coronavirus

Auteur : Mathilde BONNARD

I. Un front commun : la santé publique
A. Une coopération au niveau national et local
B. Un intérêt et un objet strictement limités à la santé publique

II. Un contenu portant atteinte aux libertés fondamentales
A. Un contenu dangereusement large
B. Un contenu restreint par le contrôle de proportionnalité

Mathilde BONNARD

doctorante en droit privé et sciences criminelles à l'institut François-Gény (IFG), université de Lorraine

libertés fondamentales santé publique épidémie menaces sanitaires graves Urgences sanitaires