Pataphysique des actes exclusifs dans l'aide chirurgicale

Auteur : Jean-Louis ROMANENS

Dans des blocs opératoires par nature clos, dont l’évaluation de la qualité des moyens demeure encore aujourd’hui inaccessible à des patients sans conscience, la qualification et les actes des personnels aides opératoires sont déterminés par une législation dont l’application est diluée par des groupes de pression, varie selon le statut des installations chirurgicales et ne respecte pas les droits des usagers.

Jean-Louis ROMANENS

Docteur en droit, chargé d’enseignement en masters 1 et 2 Droit de la santé près la faculté de Montpellier (Centre européen d’Études et de Recherche  Droit  &  Santé),  conférencier  au  CHU  de  Montpellier  et  à  l’ARS  Occitanie,  directeur général d’hôpital honoraire

droits des patients sécurité qualité infirmier chirurgie diplôme bloc opératoire IBODE groupe de pression