Le pharmacien, acteur du développement durable

Auteurs : Maud CINTRAT, Valérie SIRANYAN

De la fabrication à la dispensation en ville ou à l’hôpital, tout le cycle de vie des médicaments, mais aussi des autres produits de santé, est touché par la loi n° 2020-105 du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire. La volonté affichée du législateur est d’assurer la préservation des ressources naturelles grâce au développement d’une consommation responsable, mais aussi par la mise en oeuvre de systèmes efficients de collecte des déchets, adaptés aux spécificités de chaque secteur d’activité pharmaceutique.

I. L’ÉQUIPE OFFICINALE AU COEUR DES ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT DURABLE
   A. La dispensation à l’unité des médicaments
      1. La dispensation à l’unité des antibiotiques
      2. Développement d’une dispensation adaptée pour une observance améliorée des traitements
   B. La responsabilité sociale des pharmacies d’officine
      1. Le choix du format thérapeutique approprié
      2. Vers le développement d’une prescription et d’une dispensation responsables

II. L’INVESTISSEMENT DE L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE DANS LA PRÉVENTION ET LA GESTION DES DÉCHETS
   A. La problématique de l’incorporation de microplastiques dans certains produits de santé et cosmétiques
      1. La régulation de l’utilisation de microplastiques
      2. Une régulation issue d’influences européennes
   B. Le régime de responsabilité élargie des producteurs de déchets de médicaments et de dispositifs médicaux
      1. Le maintien de l’application de la responsabilité élargie aux industries pharmaceutiques
      2. Les perspectives d’évolutions des obligations incombant aux industriels

Valérie SIRANYAN

Valérie SIRANYAN est maître de conférences de droit de la santé, ISPB, à l'université Claude-Bernard Lyon 1, EA 4129 SIS.

responsabilité sociale officine environnement dispensation industrie