Le médecin et la politique d'enfermement aux XVIIe et XVIIIe siècles

Auteur : Christine PENY

II. – LES CONDITIONS DE LA PARTICIPATION DU MÉDECIN A LA POLITIQUE DENFERMEMENT

A. – Le développement et la systématisation d’une politique royale d’enfermement

1) L'hôpital général (1656)

2) Les dépôts de mendicité (1767)

B. – L’alliance entre la science médicale nouvelle et le pouvoir monarchique

1) L'éclosion de la science moderne et les débuts de la médecine scientifique

2) Les débuts de l'expertise médicale

II. – LES MODES DE PARTICIPATION DU MÉDECIN A LA POLITIQUE DENFERMEMENT

A. – La médicalisation progressive de l’enfermement

1) Le nécessaire traitement des pensionnaires

2) L'utilisation de l'enfermement à des fins scientifiques

B. – Le développement des compétences administratives des médecins

1) Le rôle croissant du médecin dans la procédure d'enfermement

2) La place grandissante du médecin dans les structures d'enfermement

Christine PENY

Doctorante à la faculté de droit et de science politique, université Paul-Cézanne, Centre de droit de la santé (Aix-en-Provence)

médecin politique d'enfermement XVII XVIII