Acharnement thérapeutique - De l'éthique au droit

Auteur : Jacques HARDY

Comment le droit peut-il légitimement définir l'obstination déraisonnable dans le contexte particulier de la réanimation néonatale dès lors que, très souvent, elle place les équipes devant un vrai dilemme éthique les obligeant à choisir presque instantanément entre "faire vivre" et "ne pas nuire" ? En se nourrissant le plus humblement possible des recommandations professionnelles et des réflexions éthiques convergeant pour suggérer aux praticiens d'adopter en ces circonstances une attitude compassionnelle.

Jacques HARDY

Professeur à l'université Lille-II (droit santé), avocat au barreau de Lyon, cabinet Barthelemy

responsabilité éthique médicale compassion obstination déraisonnable réanimation néonatale