Acteur, auteur de sa santé jusqu'au dernier souffle

Auteur : Luigi FLORA

La fin de l'existence est un moment délicat dans la vie d'un être humain. Dans une société où l'esthétique de la jeunesse et la pleine santé qu'elle représente sont mises en avant, tant au niveau des politiques de santé que par les médias, le plus souvent ces représentations sont véhiculées pour des raisons mercantiles et consuméristes, l'image que renvoie cet épisode peut être dérangeante, voire taboue. Les citoyens que nous sommes, usagers du système de santé, vivent sous l'influence du monde tel qu'il nous est présenté de manière plus ou moins conséquente. Cependant, ces dernières décennies, les responsables politiques ont su s'interroger et légiférer sur ce moment particulier et délicat de l'existence. Cette fin de vie entre dans le cadre général de ce qui nous est proposé aujourd'hui dans le domaine de la santé en termes de prise en charge médicale, celle où le choix, la décision et la qualité de vie sont devenus des droits tout au long de la vie en ce qui concerne la santé de chacun d'entre nous. Cet article traite, au travers de l'histoire de la fin de vie d'une femme, des évolutions de mœurs en cours, en ce qui concerne cet épisode de l'existence, d'une manière d'être qui, même si elle ne touche pas toutes les personnes arrivant au terme de leur vie, n'en n'est cependant pas pour autant une utopie, mais bien une réalité. Ce récit illustre, augure peut-être d'une mutation, une autre perception, une autre conception que celle largement renvoyée par notre société - le législateur a sans doute contribué à y participer.

Luigi FLORA

Chercheur en sciences de l'éducation, Centre de recherche EA 3971 EXPERICE-CESOL, chargé de cours en droit de la santé à l'université Paris-VIII, conseiller pédagogique en éducation thérapeutique du patient à la faculté de médecine Pierre-et-Marie Curie

fin de vie qualité de vie soins palliatifs droit des malades usager expert