Le droit public, un droit de solidarité pour la santé

Auteur : Francine DEMICHEL

Le droit médical est sous l’emprise du droit privé : prééminence du contrat, développement de la responsabilité individuelle, logique de la victimisation, pénalisation systématique de tous les actes médicaux. Tous ces mécanismes concourent à faire de ce droit un basion avancé du droit marchandisé de l’économie financière. Peut-être est-il temps de réfléchir à une alternative : réintroduire dans le droit médical  le droit public : celui, non pas de la police et de l’interdiction, mais des services publics ; celui fondé sur des les valeurs de partage, de solidarité, de bien commun ; celui qui remplace le « je » par le « nous ».

Francine DEMICHEL

Professeur émérite à l'université de Paris VIII

pénalisation solidarité service public peur précaution partage victime Droit privé Immunitaire Droit public Principes du bien commun