Virus Ebola, droit à la protection de la santé et libertés fondamentales en Côte d'Ivoire

Auteur : Sanogo YANOURGA MOUSSA

Le virus Ebola sévit actuellement en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone. La Côte d’Ivoire voisine a pris des mesures afin de l’éviter. Ces mesures jugées contraignantes parce que limitant certaines libertés fondamentales sont difficiles à mettre en œuvre. Demander aux populations de ne plus se serrer la main et se faire des accolades, de ne plus manger certaines viandes et d’arrêter de se déplacer ou voyager comme elles le souhaitent peut être très mal perçu. Mais, ici, c’est la vie et la santé de toute une nation qui sont en jeu. Les pouvoirs publics ont pour devoir de protéger les droits et les libertés des individus. Ils peuvent aussi, du fait de leurs décisions, leur porter atteinte. Face à Ebola, nous devons faire des choix. Le choix de la vie à travers la protection du droit à la santé est le seul qui nous permettra de jouir pleinement de toutes nos libertés.

libertés droit Côte d'Ivoire vie santé ebola