Consentement aux soins en situation de réanimation. Liberté ultime ou illusion ?

Auteurs : Coralie LEUZZI-LOUCHART, Daniel MATHIEU

I. – L’information et le recueil du consentement du patient, une obligation légale commune à
l’ensemble des activités médicales
B. – Le consentement libre et éclairé : les difficultés rencontrées en service de
réanimation
1. – Apprécier si un patient est apte ou non à consentir
2. – Comment agir devant un patient inapte à consentir
II. – Les spécificités du recueil du consentement en service de réanimation
A. – L’admission en réanimation
B. – Le recueil du consentement lors de la réalisation d’investigations ou de la
mise en route de traitements invasifs et la question de leur possible limitation
ou arrêt
1. – L’interdiction de l’obstination déraisonnable
2. – La mise en oeuvre de la décision de limitation ou d’arrêt des traitements
3. – Le non abandon du patient et la mise en place de soins palliatifs et/ou d’une sédation
Conclusion

Coralie LEUZZI-LOUCHART

Doctorante contractuelle, allocataire de recherches ERDP-CRDP (EA n° 4487), université Lille 2.

Daniel MATHIEU

Professeur à la faculté de médecine, université Lille 2 Pôle de réanimation, hôpital Roger Salengro Département universitaire de réanimation et urgence médicale.