L’anthropozoonose, quel avenir ?

Auteur : André-Laurent PARODI

Les dernières décennies ont été marquées, à l’échelle planétaire, par l’émergence de crises sanitaires. Les trois quarts d’entre elles étaient provoquées par des agents infectieux d’origine animale : ce sont des zoonoses. Il est établi que le développement de ces épidémies est favorisé par des facteurs humains, démographiques et comportementaux, par des facteurs tenant à la santé des animaux ainsi que par des conditions environnementales.
En vue de contrôler ces crises sanitaires, les instances internationales (OMS, FAO et OIE) se sont associées dans un ensemble dénommé « Un monde, une seule santé » qui intègre les liens susceptibles d’exister entre la santé de l’Homme (santé publique), la santé animale et l’environnement. Il s’agit d’une démarche conjointe des acteurs de ces différents domaines visant à contrôler les risques sanitaires d’origine animale. Elle s’efforce, entre autres, de reconnaître et d’évaluer l’impact des perturbations de notre environnement.

I. DES CONDITIONS SUSCEPTIBLES DE FAVORISER L'ÉMERGENCE D'ÉPIDÉMIES D'ORIGINE ANIMALE ET LEUR DIFFUSION

A. Populations humaines et développement de comportements nouveaux

B. Des évolutions dans les modes d'élevage des animaux

II. LES PERTURBATIONS ENVIRONNEMENTALES

 Faut-il incriminer le réchauffement climatique ?

III. QUELS SONT LES ACTEURS CAPABLES DE SE MOBILISER EN VUE DE MAÎTRISER LES RISQUES D'ÉMERGENCE, DE RÉÉMERGENCE ET DE PROPAGATION DES ZOONOSES ? À LA FAVEUR DE QUELLES STRATÉGIES ?

 CONCLUSION

André-Laurent PARODI

André-Laurent Parodi est docteur vétérinaire, président honoraire de l’Académie nationale de médecine et de l’Académie vétérinaire de France.

santé publique environnement zoonose un monde, une seule santé santé animale maladies transmissibles émergentes ou réémergentes