La peine de mort en échec ?

Auteur : Dominique BREILLAT

La peine de mort est en net recul dans le monde, ne concernant plus que 55 États. C’est la conséquence de l’action de nombreux dirigeants politiques, de confessions religieuses, d’ONG. Mais il faut souligner l’action des acteurs de ce châtiment et notamment des personnels de santé qui refusent d’être instrumentalisés. Le recours à l’injection létale leur donne un rôle majeur qu’ils ne veulent pas assumer. En cela ils sont encouragés par les organisations internationales.
 

I. L’abolition, décision politique

II. Les évolutions religieuses favorables à l'abolition

III. Le rôle des ONG

IV. Le rôle des acteurs et notamment des personnels de santé

V. Le poids des organisations internationales

Dominique BREILLAT

Professeur émérite de droit public, université de Poitiers, doyen honoraire

injection létale peine de mort abolition personnels de santé organisations internationales