Expertise scientifique et décision politique dans la lutte contre l'épidée de covid-19

Auteur : Jean-Marie PONTIER

Les dirigeants recourent de plus en plus fréquemment à des experts dans la prise de décision politique et le rôle des experts est plus important qu’autrefois, car la société est plus compliquée qu’elle ne l’était et que les décisions politiques touchent à la vie des individus sous tous les aspects. La santé publique est un domaine privilégié d’intervention des experts, et la crise sanitaire de 2020 a montré toute leur importance. Un conseil scientifique composé d’experts a été institué pour conseiller le gouvernement sur les mesures à prendre pour lutter contre l’épidémie. Mais les experts ne peuvent
avoir qu’un rôle consultatif, ils ne décident pas. Ce rôle est l’apanage du politique. Il peut en résulter des incompréhensions et des tensions, car les préoccupations du politique ne sont pas toujours celles des experts, ne coïncident pas nécessairement avec elles. Il incombe aux uns et aux autres de s’accorder le mieux possible pour servir le Bien commun.

I. LA PLACE GRANDISSANTE DE L’EXPERTISE DANS LA DÉCISION POLITIQUE DE SANTÉ
   A. La reconnaissance de l’expertise dans le processus politique
      1. Une problématique renouvelée
      2. La nécessité de l’expertise dans la prise de décision
   B. La consécration de l’expertise dans le cadre de la politique de lutte contre l’épidémie de covid-19
      1. L’institution d’un comité scientifique
      2. Le rôle du comité de scientifiques (ou conseil scientifique)
II. LA CONCILIATION DIFFICILE DU POLITIQUE ET DES EXPERTS
   A. Les contradictions inévitables entre les préoccupations des experts et les impératifs politiques
      1. La temporalité
      2. La finalité
      3. La légitimité
   B. La recherche concertée et tâtonnante du Bien commun
      1. Le Bien commun, finalité des sociétés
      2. Le politique, l’expert et le citoyen

Jean-Marie PONTIER

Jean-Marie Pontier est professeur émérite à Aix-Marseille Université.

information santé publique urgence décision épidémie pouvoir conseil légitimité démocratie en santé crise Bien commun