Covid-19 ou la malédiction d’être vieux

Auteurs : CAMILLE BOURDAIRE-MIGNOT, Tatiana GRÜNDLER

Alors que la cohabitation avec le virus covid-19 s’installe, un retour sur le traitement réservé aux personnes âgées vivant en EHPAD durant la première phase de l’épidémie paraît indispensable. Une telle rétrospective révèle le sort peu enviable dont les résidents ont été l’objet, les principales mesures
prises à leur endroit se faisant au mépris tant de leur santé psychique que de leur santé physique.
Espérons que nous saurons tirer collectivement les enseignements de cette expérience pour les futures crises mais aussi, au-delà, pour garantir aux plus vulnérables de nos aînés la place digne à laquelle ils ont droit dans notre société.

I. UNE SANTÉ PSYCHIQUE OUBLIÉE
II. UNE SANTÉ PHYSIQUE EMPÊCHÉE
CONCLUSION

CAMILLE BOURDAIRE-MIGNOT

Camille Bourdaire-Mignot est maître de conférences à l’université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense et membre du CEDCACE

Tatiana GRÜNDLER

Tatiana Gründler est maître de conférences en droit public, à l'université Paris Ouest Nanterre, CREDOF - EA 3933.

EHPAD fin de vie accès aux soins privation de liberté âgisme