Le regard du généticien clinicien sur l’évolution de la régulation en Belgique

Auteur : Yves SZNAJER

Le séquençage du génome humain fera très bientôt partie de la mise au point médicale. Le contenu des données recueillies ouvre les perspectives de disposer d’informations relatives à identifier la cause de la maladie, à la prédisposition à développer d’autres maladies, à la susceptibilité à métaboliser des médicaments, à une ou des susceptibilités à développer un cancer, une maladie neurodégénérative… Cette révolution technologique fait émerger des questions médicales, scientifiques, éthiques, juridiques/légales et financières sans précédent, parmi lesquelles : à qui prescrit-on ? Comment établir un consentement permettant un choix éclairé et librement consenti ? Quel laboratoire réalise, interprète et produit le protocole ? Qui finance ? Comment assure-t-on l’accessibilité ? Le présent article fait état de la manière dont la Belgique a mis en place méthodologies, structures, projets et études, autant d’étapes indispensables à documenter et résoudre avant une mise en application.

éthique droit génome Séquençage Conseil génétique