Paroles et violence… de la migration à l’exil : l’accès aux soins d’un jeune mineur non accompagné

En quoi le discours lié à l’inconscient peut-il être une orientation pour une anthropologie clinique psychanalytique ?

Auteur : Sophie VINCELOT

Les professionnels de santé et psychologues ne peuvent accompagner les enfants et adolescents dans leur souffrance et leur perte de repère qu’à partir de leurs multiples attachements, de leurs parcours de vie, des liens avec le monde extérieur, leur corps et leurs relations aux autres. Ce constat est particulièrement important pour les mineurs en situation de migration.

Sophie VINCELOT

Psychologue clinicienne, psychopathologue

accompagnement soins mineur non accompagné anthropologie clinique psychanalytique