Le nouveau médecin généraliste

Auteur : Joanna DECOUVELAERE

Pour pallier les difficultés rencontrées par la profession de médecin généraliste, différentes réformes ont été mises en place : renforcement des éléments de la carrière, mais aussi octroi de nouveaux rôles aux omnipraticiens à condition qu’ils soient choisis par leurs patients comme médecins traitants.

Devant cette nouvelle aire d’influence, les autres professionnels de santé vont chercher à se regrouper autour d’eux, aussi bien les structures de soins de ville que les hôpitaux. Les médecins généralistes auront pour leur part à s’affirmer davantage face aux spécialistes avec qui ils vont entretenir des relations tantôt complémentaires tantôt concurrentielles.

Enfin, les multiples possibilités de formation complémentaire ouvertes aux diplômés de médecine générale leur permettent de se spécialiser. Ainsi, ce mouvement de valorisation de la profession peut aboutir à l’effet inverse, à savoir une sur-spécialisation des médecins généralistes, au détriment de leur activité en médecine de ville.

Introduction                                                                                                                                                                                              

PREMIÈRE PARTIE : Valorisation du médecin généraliste par le renforcement et l’octroi de nouveaux rôles             

A. Le renforcement des éléments de la carrière                                                                                                     
1. La refonte de la formation des étudiants  de la spécialité médecine générale                                     
a. Une valorisation de la profession par l’expérience des stages                                                                 
b. Un même contrôle de fin d’étude pour tous les médecins                                                                          
c. La question de l’utilité de se faire reconnaître spécialiste en médecine générale                        
2. La refonte de la rémunération des médecins généralites                                                                                   
a. Une incitation financière à moderniser le cabinet pour tous les médecins                                     
b. Une rémunération complémentaire selon le volume de la patientèle pour le médecin traitant                

B. L’octroi de rôles supplémentaires : le médecin traitant généraliste                                              
1. Le médecin généraliste, un médecin traitant naturel                                                                                          
a. Un choix lié à sa position historique de médecin de famille                                                                       
b. Un choix lié à ses connaissances générales                                                                                                           
2. Un médecin pierre angulaire d’un parcours de soins coordonnés et rationalisés                               
a. Le médecin traitant comme moyen de coordonner les soins                                                                   
b. Le médecin traitant comme moyen de rationaliser les soins                                                                   

SECONDE PARTIE : Valorisation du médecin généraliste  et nouveaux rapports avec les autres professionnels du parcours de soins     

A. Un regroupement autour des médecins généralites                                                                                    
1. Le développement d’une collaboration des structures  de soins avec les généralistes                     
a. Les maisons, pôles et centres de santé, des collaborations à confirmer                                           
b. La permanence des soins, une collaboration à revoir                                                                                   
2. Le développement d’une contractualisation ouverte  aux autres professionnels de santé libéraux  et attractive pour les médecins             
a. Les avantages pour les autres professionnels libéraux de contracter avec les médecins     
b. Les sociétés d’exercice libéral paramédicales, contournement relatif de la difficulté pour le médecin d’être professionnel libéral       

B. Des relations à la fois complémentaires et concurrentielles entre généralistes et spécialistes         
1. Des relations complémentaires avec les médecins spécialistes                                                                      
a. Une complémentarité indispensable dans les prises en charge complexes                                     
b. Une complémentarité consacrée dans la réforme du parcours de soins : le médecin spécialiste correspondant            
2. Des relations concurrentielels avec certains médecins spécialistes                                                             
a. Une rivalité née de la mauvaise répartition de certains spécialsites sur le territoire              
b. L’affaiblissement de MG-France ou l’impossible autonomie des généraliste face aux spécialistes ?       

Conclusion                                                                                                                                                                                              

Joanna DECOUVELAERE

Diplômée en Droit de la Santé de l’Université de Lille 2, Joanna DECOUVELAERE a réalisé ce mémoire en observant l’activité d’un cabinet de médecins généralistes et d’une maison médicale composée de professionnels de santé dont des médecins généralistes de la région Nord. Elle s’est aussi basée  sur son étude de l’activité libérale des praticiens hospitaliers du CHRU de Lille.

Thème : Droit médical, Organisation des professions/Déontologie

médecin traitant permanence des soins médecin spécialiste parcours de soins médecin généraliste spécialiste en médecine générale

Le nouveau médecin généraliste

10 €

Fiche technique

Parution numérique : mai 2013

Collection : Mémoires numériques de la BNDS

Support : Numérique

ISBN : 978-2-84874-464-3

ISSN : en cours

Format : 210x297 mm

80 pages