Psychiatrie et dignité

Auteur : Théophile DE WEIRDT

Dans le domaine de la psychiatrie, le droit est particulièrement normé et en théorie, ne devrait laisser que peu de place aux abus.

Si les procédures d’admission en soins sans consentement sont non seulement précises et conditionnées, elles sont aussi contrôlées par plusieurs autorités compétentes.

D’une manière générale, le droit se préoccupe de plus en plus de la psychiatrie et tend à améliorer son encadrement.

Cependant, la pratique est autre, il subsiste une zone d’ombre dans les usages liberticides d’une certaine psychiatrie qui dénigre la dignité du patient.

Il semblerait que le droit n’ait parfois plus d’influenceentre les murs de certains établissements.

Le présent mémoire s’articule en deux mouvements sur la problématique du respect de la dignité de la personne.

D’abord, en étudiant la judiciarisation des soins psychiatriques sans consentement pour ensuite démontrer que les pratiques actuelles sont largement attentatoires à la dignité du malade.

Rermerciements

Introduction

TITRE I – LA JUDICIARISATION DES SOINS PSYCHIATRIQUES SOUS CONTRAINTES

Chapitre I – Les procédures d’admission en soins psychiatriques sous contraintes, un dualisme hospitalier et judiciaire

SECTION I – LA VOIE HOSPITALIÈRE D’ACCÈS AUX SOINS SOUS CONTRAINTE

SECTION II – LES PROCÉDURES JUDICIAIRES D’HOSPITALISATION SANS CONSENTEMENT, COOPÉRATION DE LA MÉDECINE ET DU DROIT OU LA PSYCHIATRISATION DU DROIT PÉNAL

Chapitre II – L’interventionnisme judiciaire dans l’hospitalisation sans consentement ou la reconnaissance de l’usager contraint comme sujet de droit

SECTION I – LA RECONNAISSANCE DU JUGE JUDICIAIRE ET SA CAPACITÉ DE CONTRÔLE

SECTION II – LES AUTORITÉS ALTERNATIVES DE CONTRÔLE DES SOINS SANS CONSENTEMENT EN PSYCHIATRIE

Conclusion transitoire

TITRE II – LE FOSSÉ ENTRE LE DROIT ET LE HUIS-CLOS PSYCHIATRIQUE

Chapitre I – Les piliers juridiques du respect de la dignité de la personne humaine

SECTION I – LA DIGNITÉ COMME SOURCE D’ACCÈS AUX SOINS PSYCHIATRIQUES

SECTION II – LE CONSENTEMENT DU PATIENT EN PSYCHIATRIE : COROLLAIRE DE L’AUTONOMIE DE LA VOLONTÉ

Chapitre II – Un univers psychiatrique dégradant et liberticide

SECTION I – LA NOTION JUIDIQUE DE TRAITEMENTS HUMAINS

SECTION II – L’INVERSION DU RAPPORT EN PSYCHIATRIE : LA CONTRAINTE DEVIENT LA RÈGLE ET LE CONSENTEMENT L’EXCEPTION

Bibliographie

Table des matières

Théophile DE WEIRDT

Étudiant université Lille 2

Psychiatrie et dignité

10 €

Fiche technique

Parution numérique : septembre 2018

Collection : Mémoires numériques de la BNDS

Support : Numérique

ISBN : 978-2-84874-790-3

ISSN : en cours

Format : 210x297 mm

84 pages