Bulletin juridique du praticien hospitalier numéro 214

Le Bulletin juridique du praticien hospitalier

numéro 214, janvier 2019

Parole ou parlotte ?

Comment qualifier la période dans laquelle nous vivons ?
Il y a un siècle, le docteur Gustave Lebon, l’oracle de la société des gens qui comptent, parlait et théorisait sur la psychologie des foules.
Il paraît que son livre sur le sujet était au chevet du dictateur Mussolini et de bien d’autres chefs d’État. Il y a cinquante ans, sous l’influence Nord-Américaine, les études de sciences politiques dissertaient sur les moyens de communication de masse : les mass media pour parler savant.

De nos jours, ce sont les chaînes d’informations en continu, relayées et amplifiées par le café du commerce moderne, dénommé réseaux sociaux, qui façonnent l’opinion publique.

Quid de demain ?

Or, il y a une tendance inquiétante à parler, parler et parler encore !!!

Au lieu d’exposer un fait, par une concision de bon aloi, on préfère exposer sa jactance. On assiste, soit à une véritable entropie, soit à une dégénérescence des idées ou, si on préfère, à un dénivellement par le pas.

Est-ce ce que nous voulons ?
La parole doit être rare : la parlote est une maladie infantile. Sera-t-elle demain une identification de la sénescence sociale ?

ÉDITORIAL
Parole ou parlotte ?

INFORMATIONS GÉNÉRALES
LFSS 2019
Défiscalisation et désocialisation des heures supplémentaires : une bonne solution ?
Élections au conseil supérieur des personnels médicaux, odontologistes et pharmaceutiques
Compte épargne temps : la forfaitisation des jours épargnés est abandonnée
Prélèvement à la source : c’est maintenant

ORGANISATION MÉDICALE
La lettre de liaison fait majoritairement défaut à la sortie du patient
Le médecin coordonnateur peut prescrire et être le médecin traitant
C’est officiel : les PADHUE restent en fonction jusqu’en 2020
Encore un exemple du défaut de surveillance fautif en HDT… mais du point de vue des assurances

ÉTHIQUES, DÉONTOLOGIE
L’humanité aux risques de l’édition du génome : science et déontologie

DOCUMENT
La refonte des études de santé : suppression du numerus clausus et de la PACES

LE POINT SUR
Accès aux dossiers médicaux de l’établissement par un psychiatre expert dans le cadre de sa mission de médecin d’expertise

POINT DE VUE
Assureur et demande des ayants droit : le médecin doit-il répondre à tout ?

LOIS, DÉCRETS, ARRÊTÉS

JURISPRUDENCE
La suspension du PU-PH comprend l’activité universitaire et hospitalière
L’indemnité de vie chère ne peut être versée que tant que les fonctions sont exercées à la Réunion
Les conditions de l’annulation de la suspension conservatoire du PH

QUESTION-RÉPONSE
Le médecin coordonnateur a-t-il accès aux informations médicales après l’hospitalisation d’un résident ?

DOSSIER
La responsabilité pénale des personnes morales

Citer cette revue : BJPH, n° 214, 2019.
Bulletin juridique du praticien hospitalier numéro 214

Fiche technique

Parution numérique : février 2019

Le bulletin juridique du praticien hospitalier

Support : Numérique

ISSN : 2427-7207

Format : 210x297 mm