Le droit à l’alimentation : droit fondamental de la personne humaine?

Auteur : Ferdinand MÉLIN-SOUCRAMANIEN

Malgré une prise de conscience de la communauté internationale sur la prompt nécessité de rendre plus effectif le droit à l’alimentation, de nombreuses interrogations se posent en ce qui concerne le positionnement du droit à l’alimentation vis-à-vis des critères habituels de la théorie générale des droits fondamentaux. Le droit à l’alimentation suppose une action positive des autorités publiques pour avoir un début d’effectivité. Le problème étant que le droit à l’alimentation s’énonce facilement mais se garantit difficilement.

I. Le droit à l’alimentation: un droit qui s’énonce aisément

A. Dans l’ordre juridique international

1. Approche globale

2. Approche sectorielle

3. Approche régionale

B. Dans les ordres juridiques nationaux

II. Le droit à l’alimentation: un droit qui se garantit difficilement

A. Les difficultés d’une garantie autonome efficace

B. Les potentialités d’une garantie par rattachement

Ferdinand MÉLIN-SOUCRAMANIEN

Ferdinand Mélin-Soucramanien est professeur de droit public à l'université de Bordeaux. Il est également directeur du CERCCLE.

Thème : Santé mentale et santé publique, Droit international,européen et comparé de la santé

La sécurité alimentaire (n°27)

15 €

Fiche technique

Les cahiers de droit de la santé

Support : Numérique

ISSN : 2427-4836

10 pages

Page 31 à 41