Korean Traditional Medicine

Auteurs : Hyuna BAE, Byung Cheol LEE, Jimin LEE

La médecine coréenne désigne les connaissances médicales traditionnelles transmises par les générations précédentes. Juridiquement elle est désignée par le terme de médecine orientale par opposition à la médecine occidentale moderne. En Corée du sud, il n’y a pas de conflits de monopole entre les praticiens de médecine occidentale et ceux de médecine orientale. Les deux types de professionnels peuvent obtenir une licence auprès du ministère de la santé et du bien-être afin d’exercer leur métier.

Bien que les champs d’exercices des différents types de praticiens ne sont pas identiques, l’étendue des pratiques médicales autorisées créent un chevauchement des activités rendant difficile l’établissement de frontières claires entre les différents personnels médicaux.

En ce qui concerne l’encadrement des pratiques traditionnelles, les médecins orientaux se doivent d’adhérer à l’Association de médecine orientale coréenne qui s’engage à améliorer et protéger la santé des citoyens et à promouvoir la recherche scientifique. La société de la médecine coréenne (SKOM) est également la pour encadrer l’éducation et la recherche dans le domaine.

L’assurance maladie coréenne prend également en charge une partie des services médicaux orientaux et ce depuis 1987.

La médecine traditionnelle coréenne occupe ainsi une place juridiquement reconnue et encadrée dans le cadre de la santé publique en Corée du sud, place de plus de en plus importante notamment par la volonté d’intégrer, à terme, ces médecines orientales au sein même des hôpitaux.

En guise d’introduction (par A. Leca) :

Medical Persons in Korean Health Care System and Oriental Medical Doctors: Do the practitioners trained in the western medicine have the monopoly of the care?

Oriental Medical Doctors in Korea as a Medical Personnel including education and regulation

Medical Institutions and Medical Associations of the Korean Traditional Medicine: Institutions specific to the traditional medicine as a body of control and an Academy (Regional education authority)

1. Institutions specific to the Korean traditional medicine

2. Medical Associations

A. Body of Control

B. Academy

Regulations of Medical Products and Korean Medicine

A. Herbal Medicine in Korea

B. Herbal Pharmacists in Korea

C. Regulations of Herbal medicine

National Health Insurance System of Korea and Korean Traditional Medicine

Oriental medical doctors in the Hospitals: Do Traditional practitioners intervene at the hospital?
 

Thème : Droit médical, Droit international,européen et comparé de la santé

Le droit de la médecine chinoise dite

15 €

Fiche technique

Les cahiers de droit de la santé

Support : Numérique

ISSN : 2427-4836

22 pages

Page 481 à 502