Relation de soins et non-droit : l’introuvable obligation de soigner

Auteur : Paul VÉRON

Depuis plus d’un siècle, la qualification juridique des relations médecin-patient est l’objet de controverses doctrinales. La relation médicale semble résistante à toute entreprise de théorisation. La mise en évidence d’un espace de non-droit en son sein permet de lever un obstacle et révèle la relation de soins sous un jour nouveau.

Paul VÉRON

Doctorant contractuel, Centre européen d’Études et de recherche Droit&Santé, Université Montpellier I

obligation de soins liberté de prescription acte médical relation patient/médecin