La sacralité du corps humain

Auteur : Mathieu REYNIER

La sacralité du corps humain est habituellement tirée du rattachement juridique du corps au mécanisme de la personnalité juridique. Au fil des années, ce constat s’est révélé toutefois de plus en plus fragile. L’utilisation revendiquée de corps humains hors de la sphère du « vivant » a obligé la doctrine et le législateur à réagir. La conséquence en est que la sacralité du corps humain trouve désormais sa source dans de multiples fondements. À la vielle de la révision des Lois de bioéthique, le rappel de ces derniers apparaît nécessaire et c’est tout l’enjeu de cette chronique.

Mathieu REYNIER

, Docteur Centre Européen d’Études Droit&Santé, Université Montpellier 1

bioéthique Sacralité du corps évolution sphère personnelle fondements