Le pouvoir du directeur d’un centre hospitalier de suspendre un praticien de ses activités cliniques et thérapeutiques

Auteur : Adrien BÉZERT

Ce document commente le texte : CE, 4 décembre 2017 : n° 4000224

Adrien BÉZERT

docteur en droit, ATER à la faculté de droit, université de Montpellier

contrôle suspension qualification juridique des faits praticien hospitalier directeur de centre hospitalier activités cliniques et thérapeutiques